Lassine Togola, Directeur Général du CERFITEX : «Les industries maliennes peuvent former leurs agents chez nous»

En visite de terrain à Ségou, le Ministre du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, s’est rendu au Centre de Recherche et de Formation pour l’Industrie Textile (CERFITEX). L’occasion était bonne pour le Directeur général, Lassine Togola, d’entretenir le ministre sur les missions, les offres de formation, les débouchés et les préoccupations du Centre.certifex-2-001
LeCERFITEX, selon les termes de sa loi de création, a pour mission d’assurer la formation initiale et continue, contribuer à la promotion de la recherche dans le domaine des textiles et annexes au niveau national, sous-régional et régional. A cet effet, il est chargé entre autres de la formation supérieure professionnalisée dans le textile, la formation continue des professionnels notamment en entreprenariatship, la recherche technologique appliquée, l’étude, le conseil, l’expertise et l’assistance.
Ainsi, il effectue la formation initiale, continue et qualifiante en génie textile, en génie électrique et informatique industrielle et en génie industriel et maintenance.
Il s’occupe aussi du classement commercial de la fibre de coton au profit de la CMDT et des autres sociétés cotonnières de l’espace UEMOA, l’analyse technologique du coton au profit de la recherche variétale sur le coton en rapport avec l’IER, l’étude, le conseil, l’expertise et l’assistance. Véritable aubaine pour la sous-région, le CERFITEX est doté de matériels de dernière génération pour être un appui constant et considérable pour les industriels. Avec ces encadreurs spécialisés à tous les niveaux, il est un lieu incontournable de formation pour toutes les industries qui désirent avoir un personnel de qualité.
Pour des besoins de formation, le CERFITEX compte, pour l’année scolaire et universitaire 2015-2016, deux cent quatre vingt neuf (289) apprenants dans les spécialités comme le CAP (Technologie Textile) et BT (Chimie appliquée et Maintenance Mécanique Industrielle) qui représentent 73 % de l’effectif total des apprenants.
La Licence (Licence de Technologie Textile et licence de Génie Electrique et Informatique Industrielle), 25 % de l’effectif total des apprenants et en Master (de Technologie Textile), 2 % des apprenants.
Selon le Directeur Togola, le CERFITEX n’est pas un centre comme les autres. Il est plutôt une école et est l’unique école de textile au Mali et dans l’espace UEMOA. A cet effet, le centre doit être soutenu par tous les pays de la sous-région. A en croire le DG, l’urgence est une formation de qualité, un partenariat gagnant-gagnant autour du CERFITEX, une synergie d’actions des structures partenaires et des départements qui travaillent avec le centre ou au profit du CERFITEX. Véritable aubaine pour les industriels maliens, le Directeur général a profité de l’occasion pour lancer un appel aux industriels afin qu’ils profitent des opportunités de formation qualifiante qu’offre le CERFITEX. « Nous offrons les meilleures qualifications possibles aux apprenants. Les industriels du Mali et même de la zone UEMOA peuvent former leurs agents dans ce centre », a déclaré M. Togola face au ministre du développement industriel.
Toutefois, tout n’est pas rose. M. Togola n’a pas manqué d’évoquer les défis à relever.
Il s’agit, entre autres, de la certification et l’accréditation des formations, le vieillissement de certains équipements des ateliers textiles qui datent de 1980, le besoin de renforcement d’avantage des capacités des formateurs, la consolidation des partenariats avec certaines sociétés devant intervenir dans la formation des ressources humaines, le besoin en ressources humaines qualifiées complémentaires, le besoin de renforcement du partenariat avec l’extérieur notamment le Brésil, la France, le Maghreb et l’Asie.

Les atouts de formation du centre : Formations qualifiantes
Filature – Tissage;
Teinture;
Maintenance Electronique;
Electricité Bâtiment;
Electricité Photovoltaïque
Formation Initiale
Cycle : Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP)
Option : Technologie Textile (CAP – TT)
Cycle : Brevet de Techniciens (BT)
Option :
Mécanique et Maintenance Industrielle (BT – MMI);
Chimie Appliquée (BT – CA)
Cycle : Licence
Option :
Technologie Textile (LTT)
Génie Electrique et Informatique Industrielle (LGEII).
Cycle : Master
Option : Technologie Textile (MTT
Recherche
Génie Textile:
Etude de la préservation post récolte des caractéristiques technologiques des fibres de coton à l’égrenage au Mali;
Fixation des colorants naturels sur la fibre de coton;
Chimie Appliquée
Etude de l’impact des effluents industriels sur l’environnement;
Etude de la variation des paramètres physico-chimiques des eaux d’irrigation et des étangs piscicoles
-NTIC
-Application des courbes elliptiques en Cryptographie;
-Applications des NTIC dans la technique de la petite irrigation: cas du cotonnier.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *